AUTELS PARTICULIERS

 

HISTORIQUE

Autels particuliers en est au tout début de son existence. Cette structure est née du désir de permettre la diffusion mais aussi la création d’œuvres théâtrales contemporaines à un rythme respectant davantage les impératifs du processus artistique que ceux de la production. Je cherche une maison qui vous ressemble, à la mémoire de Pauline Julien et de Gérald Godin et Fils de quoi ?, sont les deux premiers projets diffusés par cette jeune structure. C’est en raison de la réelle connivence artistique établie entre Marie-Christine Lê-Huu (auteure des deux textes) et Catherine Allard (à l’origine du projet Je cherche une maison qui vous ressemble), qu’a germé le désir de les réunir sous un même toit. Les questions de filiation, de transmission et de mémoire habitant les deux pièces confirmaient la cohérence de ce désir. C’est ainsi qu’est né Autels particuliers, qu’on imagine avant tout comme un lieu pour rendre les choses possibles. Un organisme léger et souple, qui pourra s’adapter aux réalités de la création et aux désirs des ses cofondatrices.

MANDAT

Autels particuliers est avant tout un espace de liberté ; un incubateur ; un lieu d’essai où se côtoient risque et engagement. Attaché d’une certaine manière à la célébration de la mémoire ou des mémoires, l’organisme s’intéresse notamment aux incidences que le passé peut avoir sur le présent ; à la manière dont l’être humain peut se construire en agissant sur son récit intime et collectif. Notre terrain de jeu, vaste, s’étendra à l’aventure humaine dans toute sa complexité, dans l’esprit de faire de l’espace théâtral un véritable point de rassemblement ; un autel éphémère, lieu privilégié d’étranges offices où l’on puisse s’observer, se disséquer, s’ébranler et se reconnaître.

 
 

Autels Particuliers remercie le Conseil des Arts et lettres du Québec, du Canada et de Montréal de son appui financer.

Autels Particuliers remercie le Conseil des Arts et lettres du Québec, du Canada et de Montréal de son appui financer.